Traitement des mâchefers

Traiter les mâchefers pour les valoriser

Les mâchefers sont le principal résidu solide issu de la combustion des déchets. Recueillis à la base du four, ils représentent 25 % du poids des déchets incinérés et 10 % de leur volume.

Dans la plupart des pays européens qui nous entourent, les mâchefers sont utilisés couramment en couche de fondations de chaussées, d’aires de stationnement, de voies piétonnes ou de routes forestières.

En 1994, le Conseil d’Administration de l’Intercommunale IPALLE a décidé d’apporter des modifications importantes au site de Thumaide afin de limiter son impact sur l’environnement. La réalisation d’une plate-forme de traitement des mâchefers a été intégrée au programme d’investissement. Cette unité a été mise en route en 1996 et complétée par une unité de séparation des métaux non-ferreux (aluminium…) en 2002.

Dans un premier temps, les mâchefers ont été valorisés, comme fonds de route, en Allemagne.

Le Gouvernement wallon a adopté un Arrêté permettant, entre autres, la valorisation des mâchefers traités en matériaux de sous-fondation.

Une fois en possession des autorisations nécessaires, nous nous sommes associés les services de plusieurs laboratoires et centres de recherches afin de s’assurer de la conformité aux normes en vigueur de chaque lot de produit valorisé et d’apporter aux entrepreneurs les renseignements les plus complets sur le matériau utilisés (Centre Terre et Pierre, Centre de Recherches Routières, Hainaut Vigilance Sanitaire - anciennement IPHB -, Cerachim et Celabor).

De plus, la traçabilité complète du matériau est assurée depuis sa production jusque l’application finale.

Compte tenu de leurs qualités mécanique et environnementale, les mâchefers traités sont actuellement vendus aux entrepreneurs, évitant ainsi leur élimination en décharge et l’extraction de matières premières.

 

 

Principales étapes

 

machefers 1
Alimentation

1. Les mâchefers sont recueillis et déversés sur une bande transporteuse. Les mâchefers supérieurs à 100 mm sont écartés du circuit et traités séparément (broyés et remis dans le circuit).

 

machefers 2
Criblage

2. La fraction inférieure à 100 mm est criblée à 20 mm.

 

machefers 3
Déferraillage

3. Les mâchefers sont débarrassés des métaux ferreux par électro-aimants. Les métaux non-ferreux, tels que le cuivre, le laiton et l’aluminium, sont à leur tour éliminés par un courant de Foucault.

 

machefers 4
Produits finis

4. Les mâchefers ainsi traités sont stockés pendant 18 semaines dans le hall de maturation afin d’atteindre les conditions optimales pour être valorisés en sous-fondations de routes.