Epuration des fumées

Epurer les fumées

fumée

En 1996, afin de répondre aux impositions sévères de la directive européenne sur l’incinération des déchets, le Centre de Thumaide s’est doté d’équipements de pointe en matière de traitement des fumées.

Le procédé retenu se compose d’une succession d’étapes semi-humides et humides qui garantissent des valeurs de rejet plus sévères que les exigences légales.

Le système d’épuration des fumées a été complété, dès 1998, par un traitement des dioxines et des furanes au charbon actif, anticipant ainsi les normes édictées par la Région wallonne. En effet, les émissions de ces polluants particuliers sont vérifiées en continu depuis le 1er janvier 2001, date d’entrée en vigueur de la norme de 0,1 ng/Nm³ de fumée.

Les résultats des mesures sont disponibles en ligne sur le site de la Région wallonne http://environnement.wallonie.be/data/air/dioxines/index.htm.

 

 

incinération

1. Les oxydes d’azote sont éliminés par injection d’ammoniaque dans le four.

 

fumée

2. Les fumées sont d’abord neutralisées dans une tour d’atomisation dans laquelle du lait de chaux est mis en contact avec les fumées à traiter. La chaux capture le soufre et le chlore qui sont récupérés sous forme de sels. Du charbon actif est également injecté pour capter les métaux lourds (mercure) ainsi que les dioxines et les furanes.

 

fumées

3. Les fumées sont ensuite filtrées dans un filtre à manches. Celui-ci permet de séparer les sels et les cendres volantes des fumées.

 

fumées

4. Les fumées passent par deux étapes de lavage. L’étape acide permet d’éliminer les métaux lourds qui auraient échappé au charbon actif. Les fumées subissent ensuite un lavage basique qui a pour but de saisir les dernières particules de soufre.

 

fumées

5. Les gaz épurés sont dirigés vers la cheminée. Les purges du laveur sont évaporées dans la tour d’atomisation.

 

fumées

6. Des analyseurs contrôlent en continu les paramètres de combustion et de rejet atmosphérique.