Déchets spéciaux des ménages

Une maison belle, propre et saine !

Détergents, détartrants, nettoie-fours, cirages, eau de Javel, ammoniaque, soude caustique, aérosols non alimentaires ou non cosmétiques, thermomètres au mercure, peintures, dissolvants, vernis, colles, résines, antirouilles, décapants, diluants, détachants, piles, batteries, accumulateurs, huiles de vidange, antigel, pesticides, insecticides, engrais chimiques, encres, produits labo photo, radiographies médicales, seringues, tubes néons et même ampoules économiques… !

Les Déchets Spéciaux des Ménages (DSM) sont dangereux par les effets néfastes qu’ils peuvent avoir sur la santé et sur l’environnement. A court terme, ils peuvent être responsables d’irritations au niveau des yeux, de la peau, des voies respiratoires et causer des maux de tête. Une exposition à plus long terme peut induire des troubles des systèmes endocrinien et nerveux, voire un risque de cancer.

Du point de vue environnemental, même de très petites quantités de substances chimiques suffisent pour contaminer des grands volumes d’eau, d’air ou de terre. Sans oublier que ces produits ont un coût non négligeable.

Il est cependant possible, par exemple, de fabriquer soi-même son produit nettoie-tout multifonctions qui remplacera tous ces détergents à moindre frais. Ipalle vous en livre la recette, que vous pourrez réaliser en quelques minutes, et bien d'autres tours de passe-passe pour limiter la quantité de ces produits qu'on utilise au quotidien sur www.moinsdedechetsdangereux.be: vous pouvez y télécharger des vidéos et des fiches pour vous passer des Déchets Spéciaux des Ménages potentiellement néfastes pour la santé, l'environnement et le portefeuille. 

Le saviez-vous ?

Les parcs à conteneurs accueillent les déchets spéciaux des ménages et les orientent vers un traitement adéquat.

Des alternatives sont possibles pour limiter la quantité et la nocivité des DSM… Suivez le guide !

Les petits déchets spéciaux

Les petits déchets spéciaux
Les petits déchets spéciaux