Quand et comment utiliser le compost ?

La durée du processus de compostage dépend du type de matières incorporées, du nombre de retournements et des conditions climatiques. Par exemple, un compost démarré au printemps est utilisable dans le jardin après 10 à 12 mois minimum.

L’utilisation du compost :

  • Pour vos jardinières:
    • 1/3 de compost
    • 2/3 de terreau
    • Un peu de sable du Rhin
  • Pour votre pelouse:
    • Lors du semis: 3 à 4 kg/m²
    • Pour l’entretien: 1 à 2 kg/m²
      tamisé régulièrement, empêche l’installation des mousses dues à l’acidité du sol.
  • Pour votre potager:
    • En général au printemps en y apportant une couche de +/- 2 cm, selon la rotation triennale.

Quantité de compost à apporter en fonction des plantations réalisées :

  • Apport nul
    • Les plantes grasses
    • Les légumes peu exigeants en matière organique : ail, oignon, échalote, navet, radis, mâche…
  • Apport moyen : de 1 à 3 kg de compost /m² /an
    • Les rosiers
    • La plupart des fleurs
    • Les arbres fruitiers
    • Les légumes assez peu exigeants : betterave, carotte, bette, chicorée, haricot, laitue, pois…
  • Apport important: de 3 à 5 kg de compost /m² /an
    • Framboisier, fraisier, groseillier
    • Les légumes gourmands : artichaut, aubergine, chou, courgette, épinard, poireau, pomme de terre, potiron, tomate…
  • Apport très important: plus de 5 kg de compost /m² /an
    • Les terres très pauvres
    • La création de jardins

parterre fleuri

L'utilisation du compost enrichit le sol et améliore sa structure. Le compost permet une meilleure rétention d'eau dans le sol et atténue l'érosion causée par l'eau et le vent.