Deux nouvelles stations d’épuration ont été inaugurées en octobre dans l’entité de Bernissart : à la rue du Marais et à la rue du Pont de Pierre à Blaton.

 

Séparés de quelques kilomètres à peine, les deux chantiers ont été menés en parallèle.

 

Aujourd’hui, la Wallonie picarde est l’une des régions les plus avancées du sud du pays à répondre aux objectifs européens en matière d’assainissement des eaux.

 

Dans la cité des Iguanodons, une station d’épuration a également été adjugée sur Harchies-Pommeroeul. Beloeil voit quant à elle la construction de deux nouvelles stations sur son territoire, à Quevaucamps et à Grandglise, tandis que la station d’épuration de Basècles vient d’être achevée et a récemment été mise en service.

 

Station d’épuration de Bernissart


Capacité de traitement : 3.100 équivalents-habitants.
Cours d’eau : Ruisseau du Fraity.
Population concernée : Bernissart.

 

 

Station d’épuration de Blaton


Capacité de traitement : 4.000 équivalents-habitants.
Cours d’eau : Ruisseau la Fontaine Bouillante.
Population concernée : Bernissart, Blaton.

Caractéristiques des ouvrages

Epuration par boues activées.
Un bassin d’aération de type chenal avec un clarificateur central.
Un dessableur-déshuileur circulaire.
Un épaississeur.